Crise du marché de l'énergie : LeLynx.fr vous alerte !

Les prix subissent toujours une hausse exceptionnelle.
Nos experts décryptent le marché et vous proposent les meilleures offres.

Le marché de gros de l’électricité en France : présentation générale et acteurs clés

  • Comparez les offres en 1 minute
  • Jusqu'à 157€ d'économies*
  • Changez de fournisseur dans la journée

Entre sa production et sa commercialisation, l’électricité que vous consommez au quotidien parcourt un certain chemin. Parmi les nombreuses étapes par lesquelles elle passe figure sa vente sur le marché de gros de l’électricité. Fournisseurs d’énergie et autres acteurs du secteur y négocient les prix pour l’acquérir à moindres frais et pouvoir proposer des prix attractifs à leurs clients. Qu’y a-t-il à savoir sur le marché de gros de l’électricité ? LeLynx.fr fait pour vous le point à ce sujet dans cet article !

Présentation du marché de gros de l’électricité

Comme son nom l’indique, le marché de l’électricité renvoie à un marché où l’électricité fait l’objet d’une négociation à des fins de livraison sur le réseau électrique et à destination des clients particuliers ou professionnels.

Assurant un rôle clé dans l’approvisionnement en électricité du pays, le marché de gros de l’électricité fait l’objet d’un intérêt particulier, tant par les fournisseurs d’énergie que par les gestionnaires et autres acteurs comme les courtiers. Permettant d’assurer un certain équilibre énergétique, le marché de gros se divise par une partie offre et une partie demande.

L’électricité faisant l’objet d’une offre (que l’on appelle aussi la partie « amont ») destinée aux fournisseurs d’électricité les plus offrants vient : 

  • Des centrales électriques dont l’énergie est produite grâce à des réacteurs nucléaires, centrales hydrauliques ou thermiques notamment, en fonction de la nature de l’électricité souhaitée (nucléaire, énergie renouvelable…) ;
  • Soit des importations faites après achat d’énergie à d’autres pays européens (c’est le cas pour le gaz naturel que la France importe de pays comme la Norvège, notre premier fournisseur de gaz naturel).
Attention à bien distinguer le marché de gros de l’électricité du marché de détail. Si le premier renvoie bien à l’achat d’énergie de la part des fournisseurs, le second fait référence au marché de l’énergie sur lequel les clients finaux (c’est-à-dire les consommateurs) achètent leur électricité. Il peut s’agir de particuliers, de professionnels ou même de collectivités locales. Sur le marché de l’électricité peuvent être souscrites des offres au tarif réglementé de vente de l’électricité (dont le prix est arrêté par l’État) et des offres de marché (prix fixé par les fournisseurs)

Selon la Commission de régulation de l’énergie (CRE), ce sont plus de 75 % de l’électricité qui sont prélevés du réseau électrique pour la consommation électrique finale. Une autre partie est vouée aux exportations à destination de nos voisins européens.

Les enchères de capacité

Afin d’être certain de disposer d’assez électricité à tout moment de l’année, l’Etat a mis en place le mécanisme de capacité, le 1er janvier 2017. Il s’agit d’un dispositif permettant l’échange de garanties entre les producteurs et les fournisseurs d’électricité, et ce, plusieurs fois par an.

Tous les fournisseurs commercialisant de l’électricité aux clients finaux doivent faire l’acquisition de garanties de capacité afin de répondre aux périodes de forte consommation électrique (en hiver, par exemple).

Ainsi, si les enchères de capacité et l’achat d’électricité sur le marché de gros semblent distincts de prime abord, ils sont en réalité complémentaires puisque le fournisseur d’énergie se doit de prendre cet impératif en compte au lorsqu’il s’approvisionne, notamment à très court terme via Epex Spot, dont il sera question ci-dessous.

Les acteurs du marché de gros de l’électricité

acteurs marché gros électricité

Une fois ces considérations faites, une autre question se pose : qui sont les acteurs intervenant sur le marché de gros de l’électricité ?

On distingue les : 

  • Producteurs d’électricité qui vendent la production de leurs centrales. Ils sont les premiers maillons de la chaîne ;
  • Fournisseurs d’électricité qui négocient l’électricité qu’ils acquièrent avant de la commercialiser aux particuliers, professionnels et autres entreprises ;
  • Entreprises locales de distribution (ELD) qui fournissent elles aussi de l’électricité et du gaz naturel ;
  • Opérateurs d’effacement électrique ;
  • Négociants en énergie qui achètent et revendent l’électricité acquise.

Une précision au sujet des opérateurs d’effacement électrique : il s’agit d’opérateurs ayant les moyens techniques d’éteindre, un court temps durant, le chauffage électrique ou un autre appareil semblable. Cela donne lieu ensuite à une rémunération des clients et entreprises qui ont consenti à cesser leur activité durant ce court laps de temps.

L’Epex Spot, l’EEX Power et les différents types de marchés de l’électricité

Le marché de gros de l’électricité est notamment à mettre en perspective avec la bourse européenne de l’électricité : l’Epex Spot (« European Power Exchange »), créée en 2008. Rassemblant les transactions énergétiques de la France, l’Allemagne, la Suisse, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, la Belgique, l’Autriche et le Luxembourg, l’Epex Spot gère les marchés de production, de consommation et de transport de l’électricité (soit les marchés électriques à court terme).

L’Epex est une bourse de l’électricité dont les prix sont comptants et à court terme. L’électricité est payée au prix de l’instant, et la livraison ne demande que très peu de délai. Ainsi, ce format permet, au-delà de retranscrire assez fidèlement l’état du marché, de maintenir un équilibre permanent entre l’offre et la demande. 

Il existe deux types d’enchères Epex Spot :

  • Les enchères « Day-ahead » (un jour à l’avance), des enchères très court terme qui, comme leur nom l’indique, permettent d’acheter une certaine quantité d’électricité pour le lendemain ;
  • Les enchères « Intraday » (intrajournalières), lesquelles proposent une vente d’électricité pour le jour même, jusqu’à quelques minutes avant l’heure de livraison. Cela permet d’être aussi près que possible de l’équilibre énergétique demandé par le réseau électrique pouvant être soumis à des événements inattendus : prévisions météo qui changent du tout au tout, problème ou panne technique ralentissant ou suspendant la production d’électricité… 

L’ « intraday », comme l’effacement énergétique, fait partie des moyens pouvant être mis en place en cas de forte tension sur le réseau électrique. Il est nécessaire d’assurer l’équilibre énergétique à chaque instant, compte tenu du fait que l’électricité ne peut pas être stockée. 

L’« European Energy Exchange » (ou EEX) est un marché qui se concentre sur les transactions à bien plus long terme. De l’électricité est vendue pour une durée allant de 1 mois à 3 ans.

Quels sont les éléments qui influencent les prix du marché ?

influence prix marché électricité


Les prix du marché de gros de l’électricité ont une influence quasi directe sur ceux payés par les consommateurs finaux ! Cela semble logique énoncé de la sorte. Encore faut-il être au fait de ce qui les fait grimper ou chuter.

Plusieurs facteurs expliquent les évolutions de prix de l’électricité qui se répercutent sur les clients :

  • L’offre et la demande : tout simplement ! Il est possible de citer en exemple probant la reprise économique mondiale en 2021, après une année 2020 durant laquelle les activités économiques du monde entier ont connu un véritable coup d’arrêt. Au 4e semestre 2021, les prix de l’énergie ont explosé, à tel point que certains fournisseurs comme E. Leclerc Energies ont dû cesser la commercialisation d’électricité, du moins pendant un temps ;
  • La météo : un hiver rugueux avec une baisse drastique des températures ou un été aux fortes chaleurs et c’est le prix du kWh d’électricité qui augmente !
  • L’augmentation de la taxe carbone : afin de promouvoir les énergies renouvelables, un projet de loi appelé « Finances 2019 » met en avant une hausse des prix de la tonne de CO2 pendant 5 ans. Ce sont ainsi les coûts de production des centrales à charbon et donc le prix d’électricité qui s’en trouvent augmentés ;
  • Le contexte géopolitique : il est responsable de toutes ces fluctuations de prix dans la mesure où certains pays produisent plus certaines énergies que d’autres qui sont, quant à eux, davantage acheteurs ; 
Bon à savoir : le prix du gaz a baissé de presque 20 % après que Vladimir Poutine a annoncé que le fournisseur russe Gazprom remplirai les stockages de gaz européens après avoir alimenté les réserves russes. Cet exemple illustre parfaitement comment les relations géopolitiques peuvent influencer les prix de l’énergie, tant certains pays sont dépendants d’une ou plusieurs énergies.
  • Un problème technique : opérations de maintenance, grèves du personnel ou même accident… La production d’électricité peut connaître un coup d’arrêt, entraînant une hausse des prix de l’électricité étant donné que la demande va devenir bien plus forte.

Il faut savoir que les prix ne font qu’augmenter depuis la fin des années 2000. En effet, l’INSEE (L’Institut national de la statistique et des études économiques) évoque une hausse globale de 50 % en 10 ans, tant pour le prix du kWh que de l’abonnement d’électricité, contrairement à ce que l’on aurait pu penser avec l’ouverture du marché de l’électricité à la concurrence.

Les prix de l’électricité sur les marchés de gros ont explosé fin 2021, passant une centaine d’euros/MWh début septembre à 298 €/MWh en moyenne (393 €/MWh au plus haut). C’est dire à quel point la crise du marché de l’énergie de fin 2021 est inédite.

Il peut néanmoins arriver que des événements fassent mentir cette constatation, comme en 2020 avec la crise sanitaire du COVID-19. Si le prix du MWh sur le marché de l’électricité était à près de 42 €, il a chuté pour devenir négatif le 13 avril avec un prix de… – 6,51 €/MWh !

Cet article vous a-t-il été utile ?