Crise du marché de l'énergie : LeLynx.fr vous alerte !

Les prix subissent toujours une hausse exceptionnelle.
Nos experts décryptent le marché et vous proposent les meilleures offres.

Rénovation énergétique : le démarchage va-t-il être interdit ?

Après les très nombreuses plaintes des consommateurs, le démarchage téléphonique dans le secteur de la rénovation énergétique pourrait être prohibé. Une victoire face aux pratiques abusives.

La Répression des fraudes (DGCCRF) a comptabilisé 1 770 plaintes entre août 2018 et août 2019 pour démarchage par téléphone, sur le secteur de l’énergie, et plus spécialement de la rénovation énergétique. Cela représente une hausse de 20% par rapport à l’année précédente. Ce phénomène est dû en grande partie à l’objectif du gouvernement de rénover 500 000 logements par an.

En effet, avec des dispositifs tels que l’isolation à un euro, les entreprises mal intentionnées ont commencé à harceler les Français pour leur proposer la rénovation de leur habitation. Outre le démarchage téléphonique, toute une série de fraudes : malfaçons, défaut de devis, défaut de visite technique, intimidation, etc.

Les amendes seront durcies

Pour mettre fin à ces abus téléphoniques, la secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie, Agnès Pannier-Runacher, a annoncé que l’interdiction du démarchage était envisagé par l’exécutif. « L’objectif est de protéger les consommateurs et les entreprises du secteur », explique-t-elle. Le projet de loi prévoit notamment de durcir les sanctions, passant les amendes de 75 000€ à 375 000€.

Un décret devrait également bientôt réglementer les jours et horaires du démarchage par téléphone, cette fois pas uniquement pour les entreprises de rénovation énergétique. La Répression des fraudes, elle, prévoit de généraliser la technique du « name and shame », qui consiste à identifier les entreprises non respectueuses pour les inciter à changer leurs méthodes.